Nuremberg

Nuremberg

La seconde ville en importance de Bavière, est mentionnée pour la première fois en 1050.

Témoin de l’importance de la ville sous le Saint-Empire romain germanique au cours du Moyen-Âge, le château impérial roman, aujourd’hui l’emblème de Nuremberg, date du 12e siècle et compte parmi les fortifications les plus impressionnantes d’Europe. Aux XVe et XVIe siècles, Nuremberg est l’un des centres culturels les plus importants de la Renaissance – l’artiste Albrecht Dürer y est né et enterré.

Au XIXe siècle, Nuremberg devient l’un des centres industriels d’Allemagne : en 1835, le premier train de voyageurs d’Allemagne conduit de Nuremberg à Fürth. Avec l’ère du national-socialisme au XXe siècle, Nuremberg gagne ensuite une réputation plus trouble – celle de la ville des congrès du parti national-socialiste, puis des Lois de Nuremberg, et enfin des Procès de Nuremberg.

Avec ses 500.000 habitants, Nuremberg est actuellement un centre économique remarquable, abritant le siège de groupes tels que Siemens, Triumph-Adler, AEG et MAN. Nuremberg est mondialement connue pour ses nombreux événements d’envergure, parmi lesquels notamment le fameux Salon du jouet, mais aussi le Marché de Noël – le plus grand du monde – qui attire environ 2 millions de visiteurs chaque année en décembre.

Les spécialités culinaires locales font également la fierté de la ville : non seulement les Lebkuchen, qui sont produits par plus d’une douzaine d’entreprises à Nuremberg seulement, mais aussi les saucisses grillées (Rostbratwurst). Celles-ci sont servies 2 par 2 ou 3 par 3 dans un petit pain, et accompagnées de moutarde ou de choucroute.