Bamberg

Bamberg

La ville aux 7 collines abrite un des plus grands centres-villes anciens sauvegardés en Europe, ce qui lui vaut d’être classée au patrimoine mondial par l’UNESCO.

L’histoire millénaire de la vielle ville impériale et épiscopale de Bamberg remonte à l’empereur romain-germanique Henri II. Sa silhouette baroque est dominée par la cathédrale impériale (Kaiserdom), les Résidences des prince-évêques et le terrain du monastère Michaelsberg (du Mont-Saint-Michel).

Mais le caractère le plus marqué de Bamberg est sa séparation en trois « villes » distinctes : la Bergstadt (ville sur la montagne), où siégeait le pouvoir épiscopal, la Inselstadt (ville sur l’île), quartier bourgeois et lieu du pouvoir civil, et la Gärtnerstadt (ville des jardiniers), district des classes populaires et longtemps grenier à grain de la cité.

Sur la frontière exacte entre la ville épiscopale et la ville civile, soit au beau milieu de la rivière Regnitz, se dresse le Brückenrathaus (l’hôtel de ville sur le pont), l’ancien hôtel de ville, construit sur une île artificielle. Celle-ci, qui héberge de nombreux établissements de formation dont l’Université Otto-Friedrich, fondée en 1647, est considérée aujourd’hui le centre vivant de Bamberg.

Bamberg, une petite ville de 70 000 habitants qui a vu naître le philosophe Hegel et le poète E.T.A. Hoffmann, offre une ambiance unique avec ses 2400 maisons protégées à titre de monuments historiques, ses nombreuses ruelles toutes en coins et recoins, et ses façades baroques. Elle est aujourd’hui la capitale de la bière : avec ses 60 microbrasseries privées, dont 9 au cœur de la ville, et 300 bières différentes, Bamberg et sa périphérie ont la plus haute densité de brasseries au monde.